Définition de AltaVista


 

Définition de AltaVista :

definition-altavistaAltaVista était un moteur de recherche, créé en 1995, leader sur son marché pendant la période pré-Google et beaucoup utilisé en Europe notamment. Racheté par Yahoo!, il a survécu quelques temps avant d'être tué par son propriétaire en 2013.

 

Avant que Google n'arrive, AltaVista était le moteur de recherche préféré des internautes, notamment en Europe. Il n'a hélas pas survécu à son rachat par Yahoo!...

AltaVista est le résultat d'un projet de recherche amorcé durant l'été 1995 au sein des laboratoires de Digital à Palo Alto (Californie). L'idée de ce service est née au printemps de l'année 1995, lors d'une simple conversation entre Louis Monier, du Western Research Lab de Digital et Joella Paquette, expert marketing du groupe Internet Business, au cours d'un déjeuner. Par la suite, Paul Flaherty (décédé en 2006), du laboratoire des systèmes réseau de Digital, se joignit à l'équipe qui mit en place en quelques mois le moteur de recherche.

Le projet, qui n'était au départ qu'un outil destiné à tester les nouvelles machines de Digital (les Alpha 8 400, autrement appelées TurboLaser) dans le cadre d'un index d'archivage de messages électroniques, allait devenir l'un des meilleurs outils de recherche en texte intégral sur le Web de son époque.

Il fallut, dans un court laps de temps (moins de six mois), concevoir non seulement un robot - nommé Scooter - capable de parcourir le Web le plus rapidement possible pour collecter plusieurs dizaines de millions de pages, mais également le serveur d'index (crée par Mike Burrows), le serveur Web et l'interface client. Enfin, il fallut tester le service en grandeur réelle et une partie du personnel de Digital fut mise à contribution sur un projet pilote. 10 000 employés l'utilisèrent pendant près de deux mois avant que le feu vert définitif ne fût donné.

La première mise en service du projet eut lieu le 15 décembre 1995, un peu dans l'affolement général, car deux jours avant son inauguration, le service changea de nom et de charte graphique avant qu'on ne revienne aux décisions initiales en quelques heures.

Le nom d'AltaVista vient d'ailleurs d'une coïncidence. L'équipe génitrice du moteur est géographiquement située à Palo Alto, en Californie. Un jour, le mot Palo Alto se trouva mal effacé sur un tableau blanc, laissant vaguement apparaître le deuxième terme (Alto). Le mot Vista se retrouva presque par hasard à côté de ce dernier, formant ainsi le mot "Alto Vista". Quelqu'un de l'équipe, voyant cela, s'écria : "eh, pourquoi pas Alto Vista !". Au prix d'une légère mutation de Alto en Alta, le nom du moteur était né. Il pourrait se traduire par : "vu d'en haut"... (c'est d'ailleurs de là que vient l'ancien logo représentant une montagne). En tout cas, c'est ce que dit la légende... 🙂

Pour Digital, c'était une occasion rêvée d'effectuer une entrée médiatique en force sur l'Internet, qui comptait depuis quelque temps parmi ses priorités marketing et stratégiques. Le premier jour de lancement, 300 000 utilisateurs étaient déjà au rendez-vous. Après trois semaines de fonctionnement, le site enregistrait deux millions de requêtes par jour. En mai 1996, le service AltaVista indexait 30 millions de pages Web à travers le monde et recevait 12 millions de requêtes quotidiennes. En août 1997, il en était à 31 millions de requêtes par jour, en semaine. Le 14 octobre 1997, AltaVista annonçait un index de 100 millions de pages Web et la gestion de 20 millions de requêtes chaque jour avant de faire passer son index à 140 millions de pages en 1998.

L'interface utilisateur du service fut entièrement " relookée" fin juillet 1997, date à laquelle AltaVista s'adjoignit des systèmes d'aide comme la fonction Refine (anciennement appelée LiveTopics), imaginée et créée par François Bourdoncle, qui devint par la suitei PDG d'Exalead. Au début de l'été 1997, d'autres fonctionnalités comme la reconnaissance de requêtes écrites dans 25 langues différentes ont été intégrées.

A l'automne 1998, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées, comme l'accord avec AskJeeves pour affiner les requêtes en posant de nouvelles questions, la possibilité de rechercher des images, des sons et des vidéos (Image, Audio & Video Search) ou le filtre familial, en plus d'un nouveau lifting du look général.

Le service AltaVista était, à cette époque, installé sur différentes machines travaillant sous Unix. Le serveur Web affichant l'interface utilisateur était hébergé sur trois stations Digital alpha 500/333s. Chaque station était dotée de 256 Mo de Ram et d'un disque dur de 6 Go. Les systèmes de recherche de l'information dans les pages Web mis en place fonctionnaient sur sept serveurs Alpha 8400 5/300 munis de dix processeurs, 6 Go de Ram et d'un disque dur de 210 Go. Chaque serveur contenait une copie complète de l'index du Web, d'une taille de 60 Go. Le temps de réponse sur une requête était d'environ une demi-seconde. Le robot Scooter s'exécutait sur une machine AlphaServer 4100 5/300 disposant d'1,5 Go de Ram et d'un disque dur de 30 Go. Le système chargé d'indexer les pages Web "récupérées" par Scooter s'appelait Vista et fonctionnait sur un serveur Alpha 4100 5/300 avec 2 processeurs, 2 Go de Ram et un disque de 180 Go. Le dispositif technique du système AltaVista Search représentait, d'après Digital, une puissance équivalente à 375 PC haut de gamme mis en réseau. La connexion à l'Internet s'établissait à l'aide d'une ligne à 100 Mbps (fin 98). Le robot Scooter indexait 10 millions de pages par jour à cette époque. Il scrutait également de façon continue 2 000 sites majeurs (parmi les plus populaires) afin de fournir un contenu remis à jour le plus souvent possible.

L'activité AltaVista fût ensuite filialisée par Digital. Le service de recherche par mots clés a également été disséminé sur plusieurs serveurs miroirs en Asie, Australie, Amérique Latine, Europe du Nord (en collaboration avec Telia, puis finalement abandonné) et Europe du Sud, sans oublier le site originel situé à Palo Alto, en Californie.

1999 a été une année importante pour AltaVista. Tout d'abord racheté par CMGI, il changea de look le 25 octobre de cette année et augmenta son index à 275, puis 350 millions, jusqu'à 550 millions de pages en l'an 2001. Il a été racheté par Overture en février 2003, lui-même racheté par Yahoo! en juillet 2003. Ce fut le début de la fin car Yahoo! a annoncé la fin du moteur le 8 juillet 2013. Bien sûr, AltaVista n'avait plus à cette époque de moteur de recherche que le nom, reprenant les résultats de Bing, et son trafic tendait vers la peau de chagrin, mais il était aussi le témoignage d'une époque passée, et certainement aussi la preuve de l'incapacité (voire l'incompétence) de Yahoo! à être une véritable entreprise de "search". Les portes du cimetière des moteurs s'ouvraient ce jour-là pour accueillir un nouveau cercueil...

altavista
altavista
altavista
Trois copies d'écran du moteur de recherche AltaVista, au fil du temps.

Voici également quelques liens pour aller plus loin sur le sujet :

Définition de AltaVista
5 (100%) 1 vote
Publié le 24 mai 2018
 
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *